En cas d'allergie alimentaire

Régimes sans gluten, sans lactose et sans caséine

Le gluten et les caséines sont deux sources alimentaires dont la dégradation peut donner lieu à la production de peptides opioïdes. Les deux types d’intolérance, au gluten et aux produits laitiers sont souvent associés, car les intolérants au gluten ont souvent besoin d’éliminer aussi les produits laitiers de leur alimentation pour éviter les effets secondaires.

En effet, l’intolérance au gluten peut se compliquer souvent d’une maladie cœliaque a minima, qui détruit les villosités intestinales, ce qui entraîne une diminution de la synthèse de lactase et par conséquent une intolérance au lactose.

    1. Régime sans gluten

    Le régime sans gluten est un régime alimentaire consistant à éliminer toutes les sources contenant du gluten. On entend par gluten l’ensemble des protéines insolubles dans l’eau contenues dans les céréales suivantes : blé (froment, épeautre, kamut), orge (malt), avoine et seigle.  Il est à noter que le gluten n’est présent que dans ces céréales, et non dans d’autres graines (oléagineux, légumineuses par exemple).

    Ce régime implique donc de supprimer notamment les aliments suivants :

    • Les céréales pré-citées et leurs dérivés : farines de blé, d’orge, d’avoine, d’épeautre, de kamut, germes de blé, protéines et dextrose de blé, gruaux de blé, boulghour, chapelure, amidon, semoule, fécules, flocons, muesli, gélifiant.
    • Les pains à base de farine de blé, pain complet au levain, pain au son, pain de mie, pain de seigle, pain à base de kamut et d’épeautre, pain azyme.
    • Les produits de boulangerie : biscottes, toasts, viennoiseries, biscuits (apéritifs et sucrés), gâteaux, pain d'épice, pâtes pour tartes.
    • Les semoules de blé, couscous, taboulé, vermicelle, pâtes, pizza, raviolis, gnocchis, cannellonis.
    • Les galettes de seitan, de blé complet, les galettes contenant des germes de blé, de l’orge, de l’avoine, les tacos, les tortillas de blé.
    • Les viandes et poissons cuisinés, panés, en conserve, en sauce, en croûte, farcis, les hamburgers, crêpes, quiches, friands.
    • Les cornets de glace, desserts glacés contenant un biscuit.
    • Les bières et panachés.

    Des céréales ou du gluten ajouté peuvent se cacher dans un certain nombre d’aliments préparés ou transformés, il importe donc de lire attentivement les étiquettes lors de tout achat. Un tel régime d’exclusion est cependant facilité par l’offre de plus en plus développée, notamment dans les magasins d’alimentation biologique, de céréales qui peuvent représenter d’excellentes alternatives : riz (toutes les variétés), maïs, millet, manioc, quinoa, sésame, sorgho, …sans oublier toutes les légumineuses.

      2. Régime sans lactose ni caseine

      Le régime sans lactose et/ou sans caséine est quant à lui un régime alimentaire consistant à éliminer les produits laitiers. Il est à noter que les personnes intolérantes aux produits laitiers le sont le plus souvent aux produits issus de lait de vache, sans l’être forcément aux produits issus de lait de brebis ou de lait de chèvre. Le régime devra donc être adapté en fonction de chaque cas individuel.

      Ce régime implique de supprimer les aliments suivants :

      • Le lait frais, pasteurisé, stérilisé, fermenté, concentré, ou en poudre, le beurre, la crème, le fromage (à pâte molle ou à pâte dure, cuit ou fermenté), les yaourts, le fromage blanc, le petit-suisse.
      • Les plats cuisinés contenant des sauces et/ou des crèmes à base de lait ou de fromage (béchamelle, etc…).
      • Les biscuits sucrés ou salés, les desserts industriels, le chocolat au lait, les céréales de petit déjeuner, les produits de boulangerie et de pâtisserie.
      • Les crèmes glacées.

      Au cas par cas, pourront être cependant consommés, s’ils s’avèrent être bien tolérés, les produits suivants :

      • Le beurre
      • Le lait de chèvre, le fromage de chèvre et les yaourts de chèvre
      • Le lait de brebis, le fromage de brebis, les yaourts de brebis

      Par ailleurs, des laits végétaux offrent une solution de remplacement intéressante, que ce soit le lait de riz, d’avoine, de soja ou d’amande, notamment pour la confection de plats et de pâtisseries.

      Là aussi, du lait ou des protéines de lait peuvent se cacher dans un certain nombre d’aliments préparés ou transformés. Il importe donc de lire attentivement les étiquettes lors de l’achat de produits alimentaires.

        Pour soutenir la recherche