Etudes

Publications

Ledoigt G., Belpomme D. Cancer induction molecular pathways and HF-EMF irradiation, Advances in Biological Chemistry, 2013,3, 177-186 doi : 10.4236/abc

Recherches finalisées ou en cours :

La première phase de l'étude prospective du SICEM est terminée. Cette étude, menée par l’ARTAC, a été réalisée à partir de l’analyse des données d’imagerie cérébrale de sujets témoins comparées à celles de sujets dits «électrosensibles», soit au total 100 cas.

Les résultats ont été obtenus par Echographie Pulsatile Transcérébrale (ou encéphaloscan). Cette technique développée pour la première fois en France a l’avantage d’être non invasive, très sensible et également très rapide. Ces résultats ont révélé l’existence d’une hypoperfusion cérébrale dans certaines régions de l’un ou l’autre des deux lobes temporaux. Un complément d’étude s’est avéré cependant nécessaire à titre de confirmation, l'analyse par echodoppler classique de la vélocité des globules rouges dans l’artère cérébrale moyenne, ceci afin d’évaluer le degré d’hypoperfusion globale du cerveau.

Par ailleurs, l’analyse du premier traitement mis au point (traitement standard) est en cours. Les résultats préliminaires confirment le taux élevé de réponses cliniques : de l’ordre de 60 à 70%.

En outre, les études biologiques se poursuivent sur un plus grand nombre de malades afin d’obtenir des corrélations statistiques significatives.

Enfin, l’étude prospective des effets d’une préparation de papaye fermentée ayant pour action démontrée d’améliorer l’immunité et les systèmes de défense antioxydante vient de s’achever. L’analyse statistique qui porte sur 32 malades est terminée. Les résultats ont été présentés au laboratoire japonais OSATO - qui a développé le produit - qui devraient faire l’objet de plusieurs publications scientifiques dans les mois à venir.

    Projets de recherche à venir :

    La deuxième étape de l'étude SICEM portera sur l'analyse d'un certain nombre de marqueurs biologiques ciblés retrouvés chez les patients dits «électrosensibles», par comparaison à des sujets témoins. Cette deuxième étape devrait permettre d'apporter un nouvel éclairage sur les mécanismes physio-pathologiques en cause, à l’origine de l’affection et permettant de comprendre les liens entre EHS et MCS.

        Pour soutenir la recherche